S

S

SANCTION DES ÉTUDES
La sanction de la formation professionnelle est sous la responsabilité du MELS, qui décerne ainsi les A.F.P., D.E.P. et A.S.P. Afin de soutenir les établissements de formation professionnelle dans leurs activités d’évaluation, le MELS publie les tableaux de spécifications et les tableaux d’analyse et de planification. La responsabilité de la sanction de la formation technique, quant à elle, est partagée. Les A.E.C. sont décernées par les cégeps, alors que les D.E.C. le sont par le MELS. Par ailleurs, le MELS produit des documents afin d’aider les établissements d’enseignement à reconnaître de façon formelle les compétences et connaissances acquises hors du système d’éducation par la reconnaissance des acquis extrascolaires. (MELS, 2005)

SAVOIR
Ensemble des informations (concepts) liées aux pratiques, aux tâches, aux situations, aux circonstances et aux événements d’une profession.

SAVOIR ABSTRAIT
Ensemble des faits, informations, notions, principes, attitudes et comportements liés à une activité professionnelle qui n’ont pas de réalité concrète ou de référence à des éléments matériels.

SAVOIR DURABLE
Se dit d’un savoir qui est stable, c’est-à-dire plus lié à la technique qu’à la technologie.

SAVOIR FONCTIONNEL
Se dit d’un savoir qui est utilisable dans la réalisation d’une tâche professionnelle.

SAVOIR GÉNÉRIQUE
Se dit d’un savoir dont le sens englobe une ou plusieurs catégories d’activités professionnelles.

SAVOIR TECHNIQUE
Se dit d’un savoir nécessaire à l’exécution des procédures d’une activité professionnelle.

SAVOIR UTILE
Si celui-ci [l’apprenant] n’apprend pas de façon à pouvoir utiliser ses connaissances, comme l’expert le fait, pour en discuter et débattre avec d’autres, pour justifier ses actions, alors ce savoir est condamné à rester une sédimentation de connaissances inutiles, sauf peut-être à passer des examens. (Barth, 1998)

SAVOIR-ÊTRE
Ensemble des qualités professionnelles (attitudes) que manifeste une personne lors de la réalisation de ses tâches.

SAVOIR-FAIRE
Ensemble des (pratiques) manoeuvres, méthodes, techniques, procédures, protocoles et instructions associés aux tâches selon les situations de travail.
Se dit d’un savoir qui intègre les connaissances à la technique et à l’action, dont le sens amène la réalisation de tâches dans une profession. Les savoir-faire professionnels se manifestent d’abord dans l’action qui est, de loin, la manière la plus importante d’exprimer ce type de savoir. Mais pour les transmettre, il devient important de les formaliser afin de pouvoir se mettre d’accord sur les éléments auxquels il convient de porter son attention. (Barth, 1998)

SCÉNARIO PÉDAGOGIQUE
Plan sommaire de l’ensemble du déroulement des événements d’une séance d’enseignement/apprentissage.

SCHÉMA
Représentation simplifiée de quelque chose sous la forme d’un dessin, visant à expliquer sa structure ou son fonctionnement.

SCHÉMA OPÉRATOIRE
Représentation simplifiée, sous la forme d’un dessin, visant à expliquer une structure et son fonctionnement pour en faciliter la compréhension et rendre plus explicite le but à atteindre.

SCHÉMA ORGANISÉ
Le schéma est une représentation simplifiée du contenu, de l’organisation, ainsi que du fonctionnement des concepts à apprendre lors de la formation pour atteindre le but ainsi que l’objectif du cours. C’est un dessin visant à expliquer la structure et le fonctionnement de ce que nous voulons faire apprendre.

SCIENCE
Domaine constitué de connaissances structurées obtenues grâce à l’observation et l’expérimentation objectives des faits.

SÉANCE
Moment, à l’intérieur d’une journée, consacré à l’enseignement/apprentissage.

SECTEUR DE FORMATION
À des fins de gestion et d’harmonisation de l’offre de formation, les programmes d’études professionnelles et techniques présentant des affinités au regard principalement des compétences qu’ils visent à développer ont été regroupés dans 21 secteurs de formation. Il n’y a pas d’adéquation absolue aux secteurs d’activité économique dans lesquels ces compétences sont exercées. (MELS, 2005)

SÉLECTIONNER
Dans un ensemble, choisir selon des critères précis.

SÉMANTIQUE
Lié à un sens selon un contexte. C’est le contexte qui fait comprendre le sens d’un mot. Un mot a une signification, un concept a un sens. (Ex. : Le mot menu a un sens différent selon que l’on place dans le contexte de la restauration ou de l’informatique. Une activité d’apprentissage prend un sens différent que l’on soit dans un programme par objectifs ou par compétence.)

SENS (LE)
Fonction qui permet à l’apprenant de percevoir son environnement et de porter attention aux informations pertinentes.

SENS (LES)
Point de départ du processus d’apprentissage, il permet d’apprendre, de comprendre et de transmettre. Le texte a un sens, mais les mots n’ont qu’une signification. Le sens est dynamique, il est une construction donnée selon un contexte donné.

SIGNE
Représentation simple d’un être, d’une chose abstraite ou d’une idée complexe.

SIGNIFICATION
La signification est statique. Elle a un rôle explicatif et analytique, celui de description et d’inventaire de ce qui est commun aux différents sens que peut prendre un mot donné dans différents contextes. (Rastier, 87)jd
La signification est l’élément de contenu qu’apporte un signe donné aux textes auquel il participe. Un dictionnaire donne la signification des mots.

SITUATION

L’ensemble des circonstances professionnelles significatives où doit se retrouver l’apprenant pour être en mesure de développer et manifester la compétence professionnelle.

On décrit une situation en identifiant, entre autres, le domaine d’activité, la raison d’être, les tâches qui s’y déroulent, les ressources, le ou les lieu(x) et l’aménagement, le temps et le moment, le niveau de responsabilité de l’acteur principal et des personnes qui y oeuvrent, les instruments qu’on y retrouve, les décisions qu’il faudra prendre, les interactions et les contraintes.

Le contexte de travail est traduit, en formation, dans des situations d’apprentissage complexes et réelles. (MELS, 2005)
Favorise le traitement sémantique des connaissances à construire. Pour arriver à construire des représentations, il est nécessaire d’appréhender les savoirs à partir de situations ou d’actions multiples et variées, permettant par leur rapprochement de percevoir les informations pertinentes dans un contexte donné. « En général, ce qu’il importe de discerner n’est pas visible, mais de l’ordre de la relation ». (Barth, 1998)

Une situation est un modèle d’interaction d’un sujet avec un certain milieu. Interaction qui produit et requiert des représentations fonctionnelles qui permettent au sujet d’atteindre ou de conserver dans ce milieu un état favorable, selon des buts fixés. (Raisky, 2005. Inspiré de Brousseau, 2004)
Ensemble des circonstances dans lesquelles se trouve quelqu’un.

SITUATION D’APPRENTISSAGE
Se présente comme un problème que la personne qui apprend a le goût de résoudre et dont la recherche provoquée pour sa résolution nécessite la construction des savoirs que la personne qui fait apprendre désire faire apprendre.

SITUATION D’ENSEIGNEMENT
Ensemble d’éléments planifiés par un enseignant et qui impliquent l’apprentissage de savoirs et le développement de la compétence.

SITUATION D’INVESTIGATION
Ensemble de circonstances amenant un questionnement ou une action et qui oblige l’apprenant à s’efforcer de réaliser systématiquement ou de manière approfondie un livrable.

SITUATION DE TRAVAIL
C’est un contexte d’apprentissage prescrit à gérer par l’apprenant qui comporte un ensemble de circonstances dans un contexte particulier avec une tâche à réaliser selon des critères et un résultat attendu permettant d’appliquer les connaissances générales et de mettre en pratique les connaissances procédurales acquises par l’apprenant. La situation de travail suscite la manifestation des comportements et des attitudes requises pour être en mesure de constater le développement des compétences de l’apprenant.
Elle est concrète par le fait qu’elle met en scène les attitudes et les dimensions de la compétence que nous désirons faire développer par l’apprenant. Les situations devront permettre d’observer, lors des sessions de pratique et en salle les éléments suivants :

La résolution de problèmes liés au travail;
L’anticipation des circonstances de la situation de travail;
Le sens des responsabilités;
Le jugement;
Le contrôle de soi;
L’initiative;
L’autonomie;
Les règles de travail;
La prudence et la sécurité;
Ces situations constituent des mises en situation de références que le milieu de formation devra adapter selon son contexte réel. De plus, ces situations de travail serviront de base aux exercices de réflexivité et de résolution de problèmes pour les apprenants dans le but de repérer le sens et la pertinence des notions théoriques.
Les situations serviront également à assurer l’application du programme comme il a été pensé. Elles devront permettre de donner un sens à chacune des compétences et des éléments qui la constituent en considérant les critères de performance qui devront y être observés. (Boudreault, 2008)
Élément de la réalité du métier auquel se réfèrent ceux qui élaborent le programme pour identifier les savoirs pertinents. « La situation de travail est à l’origine des savoirs inscrits dans le programme. Elle trace le portrait le plus complet et le plus actuel de l’exercice d’une profession : il s’agit d’identifier les éléments de la situation de travail les plus utiles à la détermination et à la précision des compétences nécessaires à l’exercice de la profession (responsabilités, rôles, tâches et opérations, habiletés et activités, exigences particulières, etc.) Elle vise également à recueillir des suggestions quant à la formation ». (Dussault, 1988)

SITUATION DIDACTIQUE
Permet d’optimiser la relation d’apprentissage entre la personne qui apprend et ce qu’elle doit apprendre. C’est elle qui devrait être à l’origine de la stratégie d’apprentissage en suscitant la véritable rencontre de la personne qui apprend avec les savoirs.

SITUATION PÉDAGOGIQUE
Ensemble des composantes interreliées, sujet, objet et agent dans un milieu. (Legendre, 1995)
Ou de façon plus concrète, un prof avec des élèves, des apprentissages à faire réaliser, dans une classe, un atelier, un laboratoire ou en entreprise.

SITUATION PROBLÈME
Problème que l’apprenant aura le goût de résoudre et qui a pour but de l’amener à se rendre compte de la pertinence de faire l’effort d’acquérir les connaissances nécessaires à sa résolution.

SOCIAL
Ensemble des rapports entre un individu et les autres membres de sa collectivité.

SOLUTION
Résultat de la résolution d’un problème ou d’une réponse à un questionnement.

SOMMAIRE DE FORMATION
Document présentant les paramètres de la formation à organiser :- Le type de participant.- Le but de la formation.- Les concepts clés.- Les objectifs.- Les tâches à faire réaliser.- La durée.

SOPHISME
Est un raisonnement qui apparaît comme rigoureux et logique, mais qui en réalité est faux.

SOUCI DE PROTECTION
Attitude qui se manifeste par la capacité d’adopter un comportement sécuritaire pour soi et pour les autres ainsi que d’utiliser le matériel et les équipements selon la fonction et la capacité.

SPONTANÉ
Qui agit selon sa seule volonté.

STAGE
Il existe divers types de stages. La voie scolaire prévoit deux types de stages :
Les stages traditionnels, généralement de courte durée, sont des compléments à une formation donnée essentiellement en milieu scolaire. Les objectifs et le contenu sont définis par le milieu scolaire et les stagiaires ne sont pas obligatoirement associés aux activités ni aux opérations habituelles de l’entreprise.
L’alternance travail-études, pour laquelle la formation se fait en partie en milieu de travail et comporte plus d’un stage. (MELS, 2005)

STIMULANT
Qui incite, encourage et pousse à vouloir réaliser l’apprentissage.

STIMULER
Accroître le besoin ou le désir d’apprendre. Activité de confrontation avec la réalité. Le but d’une activité qui stimule est de donner une impulsion à l’énergie motivatrice de l’apprenant pour lui faire découvrir l’écart entre ce qui est connu et ce qui lui manque pour développer sa compétence professionnelle.

STOCKAGE
Entreposer les informations dans la mémoire à long terme. Ces informations forment des unités mnémoniques que l’on peut identifier comme des croyances, des connaissances, des images, des signes ou des événements.

STRATÉGIE
Coordination de l’ensemble des moyens, des activités et des consignes pour atteindre le but de la formation. Méthodes, moyens, démarches, imageries mentales, points d’ancrage, réseau de concepts, etc. (MELS, 2005)

STRATÉGIE DIDACTIQUE
Planification et organisation, de façon efficace et cohérente, des actions de l’enseignant, des actions de l’apprenant, de l’environnement, du contexte, des ressources et du temps selon la compétence à faire développer.

SUJET
Personne qui a le potentiel d’apprendre la profession. C’est la personne qui apprend.

SUSCITER
Faire naître ou provoquer l’apparition du besoin d’apprendre.

SYMBOLE
Signe figuratif, qui représente un concept, qui en est l’image, l’attribut.

SYMPTÔME
Indice qui permette de diagnostiquer un problème provoquant ainsi la réalisation d’une ou de plusieurs tâches professionnelles.

SYNTAXIQUE
Lié au sens propre et aux règles de base.

SYNTHÉTISER
Opérations mentales consistant à associer et organiser des notions simples pour former un ensemble cohérent.

SYSTÈME
Ensemble de composants en interaction organisés.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 647 followers

%d bloggers like this: