A

a5

ACCOMMODER
Processus d’adaptation de notre représentation d’un concept pour le modifier et le rendre compatible à notre nouvelle compréhension.

ACCOMPAGNER
Reconnaître l’élève comme le responsable de sa démarche et l’amener à développer des habiletés d’analyse, de synthèse, de prise de décision et d’autoévaluation. Créer un environnement favorable à l’apprentissage et contribuer à instaurer une dynamique où l’élève construit ses savoirs. (MELS, 2005)

ACTION

Ce sont les activités d’apprentissage et les tâches que l’apprenant doit réaliser pour réaliser les apprentissages et manifester la compétence.

Elle constitue la manifestation motrice et mentale visée chez  l’apprenant pour observer le développement de la compétence. Elle se retrouve de manière spécifique dans le programme ou choisie par l’enseignant selon sa stratégie.

ACTION DE L’APPRENANT
Ce que l’apprenant doit faire pour manifester ses apprentissages ou le niveau de développement de sa compétence.

ACTION DE L’ENSEIGNANT
Ce que l’enseignant doit faire pour susciter la manifestation des apprentissages et le développement de la compétence de l’apprenant.

ACTIVATION
Faire fonctionner les connaissances acquises

ACTIVITÉ D’APPRENTISSAGE

Elle interpelle l’élève, l’invite à traiter l’information reçue et à se mettre en action pour construire d’autres connaissances et développer d’autres habiletés. Elle est élaborée en s’appuyant sur les différentes composantes du programme. Elle est exploitée pour développer différents savoirs et ainsi construire l’action réfléchie à la base de la mise en œuvre de la compétence.

ACTIVITÉ D’ENSEIGNEMENT
Action de l’enseignant dont l’objectif est de faire apprendre.

ADAPTATION
Action de s’ajuster à une nouvelle situation, à de nouvelles circonstances ou de nouveaux événements en modifiant son comportement ou sa pratique en fonction du changement.

ADHÉSION
État psychologique ou intellectuel de l’apprenant face à son milieu d’apprentissage et qui l’incite à y demeurer.

ADRESSE
Personne qui fait preuve d’une habileté manuelle, de dextérité.

AGENT
Personne qui fait apprendre. Son rôle est de planifier les situations d’apprentissage, d’élaborer des stratégies et des moyens didactiques, d’accompagner et d’orienter, par ses rétroactions, l’apprenant.

AGIR
C’est une action rationnelle qui demande de :
- Poser des objectifs à l’action;
- Préparer l’action;
- Réaliser l’action;
- Évaluer le résultat;
- Corriger l’action. (D’Hainaut, 1985)

AGIR DANS UNE SITUATION
Action anticipée de manière consciente permettant de produire le résultat attendu au moment de la réalisation dans un contexte de travail.

AIDE À PENSER
Représentation de l’organisation conceptuelle ou fonctionnelle de concepts servant de modèle à l’apprenant pour construire sa propre représentation à partir d’un contexte particulier.

AIDE MÉMOIRE
Document qui permet d’expliciter les informations pouvant être régulièrement utiles à l’apprenant.

AMÉNAGER
Rendre adéquat pour une utilisation.

AMÉNAGEMENT
Organisation des ressources selon l’action à réaliser en cohérence avec les intentions de l’apprentissage, la situation de travail et le contexte de l’action afin de générer le climat le plus propice au développement de la compétence.

ANALYSE

Action mentale caractérisée par la perception d’informations, la compréhension (construction de représentations) et par les opérations sur ces représentations (induire, déduire, généraliser).

C’est une étude effectuée dans le but de connaître et de distinguer les diverses parties d’un ensemble, d’un tout, dans le but d’identifier ou d’expliquer les rapports qui les relient les unes aux autres.

ANTICIPER
Prévoir, supposer ce qui va arriver et y adapter à l’avance les changements appréhendés.

APPAREILLAGE
Ensemble de mécanismes ou de pièces servant à exécuter un travail, à observer un phénomène, à prendre des mesures, ou encore à utiliser de l’énergie pour transformer une matière première en un produit donné. Exemples : perceuse à colonne, tour, filière motorisée, scie à ruban, etc. (MELS)

APPAREIL ET MATÉRIEL AUDIOVISUEL OU INFORMATIQUE
Ensemble des équipements servant à présenter des informations.
Exemples : projecteur, micro-ordinateur, film, diaporama, logiciel ou didacticiel (version initiale, mise à jour ou version améliorée), cassette vidéo, transparent, vidéodisque, etc.

APPLIQUER
Activité pour faire fonctionner les savoirs. Utilisation des représentations.

APPRÉHENDER
Percevoir intellectuellement le sens des changements.

APPRENANT
Toute personne qui apprend, c’est-à-dire qui s’est engagée de manière consciente, autonome et volontaire dans la construction de nouvelles attitudes, connaissances, habiletés ou capacités.

APPRENDRE (Pardigme de l’appropriation)
Construction, formation, médiateur, apprenant, curriculum, dispositif, concept, cognition, compétence, évaluation. (Astolfi, 2005)

APPRENDRE (Paradigme de la transmission)
Transmission, instruction, maître, élève, programme, leçon, notion, mémoire, connaissance, contrôle. (Astolfi, 2005)

APPRENTI
Une personne dont la formation est acquise en travaillant sans posséder les qualifications requises et qui est confiée à un compagnon pour effectuer ses apprentissages sur les lieux mêmes du travail.

APPRENTISSAGE

L’apprentissage est considéré, dans l’environnement, dans le sens de l’intention. Ces intentions peuvent être de faire découvrir, de faire apprendre, de faire appliquer ou de faire transférer.

Il y a apprentissage :
- Lorsqu’on constate une modification stable et durable au niveau des savoir, savoir-faire et savoir-être d’un individu.
- Lorsque cette modification est attribuable à l’expérience, la pratique, les entraînements pratiqués par l’individu.

Le processus de changement peut se marquer de manières différentes :
- acquisition de connaissances nouvelles;
- restructuration du déjà-acquis;
- développement d’habileté motrice ou compétences intellectuelles. (Vygotsky)

L’apprentissage résulte d’une série d’opérations ou de décisions qui se mettent en œuvre selon les situations et en fonction de l’adaptation requise. (MELS, 2005)

Transaction entre l’apprenant et un membre de sa culture plus expérimenté que lui. Pour comprendre, il faut négocier le sens. C’est donc le langage, le dialogue, qui devient l’outil le plus important pour y arriver. (Brune dans Barth, 1998)

Se présente comme une démarche personnelle qui prend appui sur les ressources cognitives, affectives et psychomotrices. (MELS, 2005)

APTITUDE
Disposition innée, naturelle, d’une personne à faire quelque chose.

ASSIDUITÉ
Savoir-être qui se manifeste par une présence active régulière et soutenue à l’endroit où l’on a des obligations à remplir.

ASSIMILER
Processus d’interprétation d’un concept à partir de ses représentations propres.

ASSOCIER
Établir un lien conceptuel entre une chose et une autre.

ATELIER
Salle équipée de machines et d’outils destinés à l’apprentissage de métiers ou de travaux pratiques. (D.G.F.P.T., MEQ, 1995)

ATTENTION
Assemblage mental d’indices en les comparant avec ce qui se passe dans l’environnement de la personne.

ATTESTATION DE FORMATION PROFESSIONNELLE
L’A.F.P. est la sanction attestant de la réussite d’un programme visant un métier semi-spécialisé. Ces programmes sont élaborés par les commissions scolaires, mais doivent être validés et approuvés par le MELS avant d’être offerts. (MELS, 2005)

ATTESTATION DE SPÉCIALISATION PROFESSIONNELLE
L’A.S.P. est une sanction attestant de la spécialisation d’un élève dans un champ de compétences plus pointu que celui visé par un D.E.P. Les programmes d’A.S.P. sont élaborés par le MELS. (MELS, 2005)

ATTITUDE
État d’esprit qu’une personne adopte à l’égard d’elle-même dans une situation, selon les circonstances ou les événements, qui l’incite à une manière d’être ou d’agir.

ATTITUDE PERSONNELLE
État d’esprit qu’une personne adopte à l’égard d’elle-même ou de son environnement personnel qui incite à une manière d’être ou d’agir.

ATTITUDE PROFESSIONNELLE
Conduite que l’on adopte dans le contexte de travail. État d’esprit qu’une personne adopte à l’égard d’elle-même et de son environnement professionnel qui incite à une manière d’être ou d’agir.

AUTOÉVALUATION
Processus par lequel la personne qui apprend porte un jugement, à partir d’indicateurs, sur sa perception de sa maîtrise des savoirs liés au niveau de développement de sa compétence professionnelle.
En cours d’apprentissage ou lors de la transmission de ses observations, l’enseignant incite l’élève à s’autoévaluer en lui fournissant des instruments, en lui apprenant à recueillir et à interpréter l’information. Une façon de sensibiliser et d’entraîner l’élève à l’autoévaluation est de lui demander de juger de sa démarche ou des résultats de son travail à partir de critères. (MELS, 2005)

AUTONOMIE
Savoir-être qui se manifeste par la capacité de se prendre en charge, selon ses responsabilités, de façon à poser des actions au moment opportun dans un contexte déterminé.

8 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. BADIN
    juil 14, 2013 @ 04:11:37

    Bonjour Professeur,

    Je suis actuellement en formation de formateur en cours de certification. J’ai découvert votre blog qui représente ce dont j’ai besoin.
    Pourrai-je, s’il vous plaît, utiliser votre glossaire ?
    Je ne manquerai pas de citer la provenance !
    Jean-Claude

    Réponse

  2. garba hima hamidou
    mar 22, 2012 @ 11:06:30

    Bonsoir, professeur excusez moi, je me suis trompé dans mon mail adressé à vous. le modèle de formation c’est Pratique-Théorie-Pratique, avec comme paradigme le socio-constructivisme. Le pragramme d’étude comporte des compétences professionnelles et disciplinaires.
    Notre question fondamentale est comment construire des modules de formation des compétences professionnelles et disciplinaires (français, mathématiques et compétences de vie courantes pour les formés). voici les neuf (9) compétences:
    Les compétences du domaine de l’enseignement
    C1 Planifier
    C2 Construire des séquences
    C3 Mettre en œuvre et gérer les apprentissages
    C4 Évaluer
    Les compétences relatives à l’administration et à la gestion
    C5 Gérer les ressources
    C6 Coopérer
    Les compétences relatives à la maîtrise des contenus à enseigner
    C7 S’exprimer oralement et par écrit
    C8 Consolider les acquis en maths
    C9 Consolider les acquis en CVC

    Réponse

    • Henri Boudreault
      sept 13, 2012 @ 10:58:44

      Bonjour
      Je suis désolé, mais mon champ de recherche est l’enseignement en formation professionnelle. Je comprends votre préoccupation, mais je suis ignorant de votre réalité. Je ne peux vous aider que par l’intermédiaire de ce que je peux présenter dans mon blogue et qui va semble pertinent.
      Bonne chance

      Réponse

  3. garba hima hamidou
    mar 14, 2012 @ 15:07:53

    Bonsoir, Professeur je suis responsable d’un comité pédagogique dans une école normale de formation initiale des enseignants du primaire. le programme de formation a été élaboré selon l’approche par les compétences (APC), avec comme modèle de formation l’alternance "Théorie- Pratique-Théorie"
    Alors, je voudrai un éclairage théorique sur la Conception de modules pour la mise en œuvre d’un programme d’études axé sur l’APC et avec comme paradigme de formation professionnelle le socioconstructivisme.
    je fréquente toujours votre bloque pour me ressourcer du point de vue théorique.

    Réponse

    • Henri Boudreault
      mar 22, 2012 @ 09:08:52

      À la place de théorie- pratique-théorie, je vous propose l’exploration – l’apprentissage – l’application et le transfert. Il faut aller au-delà des anciens concepts de théorie et de pratique. Il y a des savoirs, savoir-faire et savoir-être à apprendre pour pouvoir s’adapter à une situation de travail. Je suis porteur de l’idée d’une pédagogie de l’action. L’apprenant doit être en action 60% du temps de sa formation. Veuillez noter qu’écouter un enseignant donner sa matière n’et pas une action. Quand l’apprenant écoute il est passif et lorsque qu’il est passif il est peu probable qu’il apprenne. Ma stratégie est de faire en sorte de placer l’apprenant en action pour qu’il en vienne à me poser les questions des réponses que je veux lui donner.
      Un étudiant m’a déjà dit, un jour, qu’il était tanné d’avoir des réponses à des questions qu’il ne se posait pas. Cela a changé ma façon d’enseigner. Effectivement, si l’apprenant ne se questionne pas il ne peut pas apprendre. Le défi est donc de proposer à l’apprenant des situations problèmes qu’il aurait le goût de résoudre et dont la solution consiste à ce que je veux lui faire apprendre. L’astuce d’une didactique mieux adaptée est là.

      Réponse

  4. Martine Blottin
    nov 05, 2011 @ 13:41:38

    Bonjour,
    Je suis entrain de créer un blog "formation-nomade.com" qui parle de conception de présentation interactive en lien avec efficacité professionnelle et personnelle mais d’autres domaines seront abordés et je souhaite reprendre certains termes de votre glossaire (que je trouve très fiable), aussi je vous en demande tout simplement l’autorisation.
    Je trouve vos ressources très riches en explication et je reviens souvent sur votre blog que je connais depuis peu, ravie de le parcourir. Merci.
    Martine.

    Réponse

    • Henri Boudreault
      nov 07, 2011 @ 10:24:11

      Bonjour
      Dans la mesure où vous indiquer la source je vous autorise à utiliser les définitions de mon glossaire.
      Bonne journée

      Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 646 followers

%d bloggers like this: