L’étape 1 du processus associé à l’approche par compétences prépare l’apprenant à découvrir ce qu’il ne connaît pas. L’étape 2 a pour objectif de combler l’écart entre ce que l’apprenant connaît et ce qu’il ne connaît pas pour être en mesure de mettre en oeuvre sa compétence. Apprendre c’est changé, d’où l’importance pour l’enseignant de bien connaître le changement visé par les apprentissages qu’il va préparer. Chez l’apprenant le changement est inconfortable et pour l’enseignant il est souvent inconfortable de gérer l’inconfort de l’apprenant. Nous concentrons trop souvent les apprentissages sur l’objet à apprendre plutôt que sur les conditions favorables pour que l’apprenant s’approprie l’objet. Faire apprendre est une tâche complexe qui met en évidence tout le talent et la compétence de l’enseignant. Personne n’apprend malgré lui. L’enseignant, par son rôle d’accompagnateur, soutien l’apprenant dans son processus d’apprentissage pour le sécuriser dans un moment où il est vulnérable.

Je vous propose une présentation que j’ai réalisée auprès de professeurs universitaires sur le lien entre l’apprentissage et l’inconfort de l’apprenant.

About these ads