E

e1

ÉCRITURE
Représentation, à l’aide de signes graphiques établis de façon conventionnelle, de la parole, de la pensée.

EFFICACITÉ
Savoir-être qui se manifeste par la capacité d’avoir du discernement entre le service offert et les attentes du client, nos attentes personnelles, les attentes professionnelles et les conséquences économiques.

ENCODAGE
Action d’élaborer une représentation d’un concept pour être en mesure de l’utiliser d’une manière intelligible.

ÉNERGIE
L’énergie pour se mettre en action est intérieure et elle doit être mobilisée sinon elle reste de l’ordre de la potentialité. (MELS 06)

ENSEIGNANT
Il traduit le métier visé en apprentissages pertinents pour l’élève. Il accompagne ce dernier dans ses apprentissages jusqu’à l’acquisition des compétences du programme. L’enseignant utilise ses propres savoirs pour donner du sens et de la pertinence aux apprentissages. (MELS, 2005)

Personne qui a la capacité de développer, chez celui qui apprend, les processus mêmes par lesquels le savoir s’élabore. (Barth, 1998)

Dans un contexte de ressource guide, l’enseignant est plus préoccupé par les apprentissages des savoirs que par l’enseignement des savoirs. (Tardif, 1998)

L’enseignant élabore des situations stimulantes, souples, variées et, en réponse aux besoins, laisse la place aux expériences pertinentes ainsi qu’à des exploitations divergentes (projets personnels selon les centres d’intérêt, approfondissement de différentes dimensions de la compétence, etc.). Il décide de quelle façon ses élèves et lui-même peuvent être créatifs tout en respectant les exigences du programme et celles de l’évaluation. (MELS, 2005)

ENSEIGNER
Reconnaître l’élève comme le responsable de sa démarche et l’amener à développer des habiletés d’analyse, de synthèse, de prise de décision et d’autoévaluation. Enseigner, c’est créer un environnement favorable à l’apprentissage et contribuer à instaurer une dynamique où l’élève construit ses savoirs. Enseigner, c’est s’approprier le programme à enseigner et élaborer des activités d’apprentissage pertinentes pour développer les compétences attendues. Situer ces dernières dans une vision intégrée du métier et selon les exigences du programme. (MELS, 2005)

ENTRAÎNEMENT
Formation qui vise par l’exercice l’acquisition d’habiletés, d’attitudes et de comportements spécifiques reliés à l’exécution de procédures et d’instruction particulières à une fonction de travail.

ENTRAÎNER DES RÉFLEXE
Préparer à une réaction automatique et rapide à adopter dans certaines conditions.

ENTREPRENEURIAT
Le ministère de l’Éducation apporte un soutien à plusieurs activités liées à la formation et à la mise en valeur en ce qui concerne l’entrepreneuriat. Le Concours québécois en entrepreneuriat vise à stimuler le développement de l’esprit d’entreprise et de la culture entrepreneuriale dans le réseau de l’éducation et dans la société en général. (MELS, 2005)

ENTREPRISE PRIVÉE
L’entreprise privée est un partenaire important de la formation professionnelle et technique sur deux plans. D’abord, elle informe le Ministère concernant les conditions du milieu de travail lors de l’élaboration des programmes. Ensuite, elle participe à la formation des élèves par les stages, l’alternance travail-études et le régime d’apprentissage. (MELS, 2005)

ENVIRONNEMENT

Milieu comportant les ressources, les aménagements et le climat appropriés aux apprentissages à y réaliser et au développement de la compétence.

Ensemble des éléments qui interagissent dans le dessein de mobiliser les efforts nécessaires à la construction de sens chez l’apprenant.
L’environnement perçu comme un milieu de vie et le groupe, comme une « communauté apprenante », devraient amener chacune et chacun à s’impliquer dans son cheminement d’autant plus que cette formation est courte et exigeante. L’enseignant veille à ce que les activités planifiées puissent se réaliser avec les équipements et les espaces dont il dispose, favorisant les moyens les moins coûteux pour faire apprendre, dans la limite des exigences de pratique nécessaires à l’acquisition de la compétence. (MELS, 2005)

ENVIRONNEMENT DIDACTIQUE
Cet environnement devrait permettre à l’individu de dépasser le paradoxe de l’apprendre : [...] l’individu ne peut élaborer que par lui-même, mais en s’appuyant sur l’expérience des autres. Dans le même temps, l’apprenant n’élabore pas simplement un savoir : il détermine son propre processus d’apprentissage. (Giordan, 1998)
Fournir les supports nécessaires pour rendre possible la création de sens des concepts chez l’apprenant. (Barth, 1998)
Il vise à augmenter le degré de transférabilité des connaissances et des compétences. (Perrenoud, 1997)

ENVIRONNEMENT DIDACTIQUE ARTIFICIEL
Contexte dans lequel on place l’apprenant pour qu’il puisse construire ses connaissances. Il doit favoriser l’encodage, la structuration, la contextualisation des concepts pour formaliser les problèmes professionnels futurs à résoudre.

ENVIRONNEMENT DIDACTIQUE NATUREL
Environnement où l’apprenant développe ses savoir-faire. Dans ce contexte, l’apprenant doit être en mesure d’évoquer les savoirs et savoir-être acquis précédemment.

ÉQUIPEMENT
Ensemble du matériel nécessaire à une tâche.

ERGONOMIE COGNITIVE
Consiste à adapter une interface aux capacités de compréhension des usagers et à la rendre accessible au plus large dénominateur commun. En clair, guider l’apprenant, optimiser son expérience, faciliter sa recherche d’informations et lui donner envie de récidiver.

ESPACE
Endroit considéré du point de vue des activités qui s’y déroulent.

ESPRIT D’ÉQUIPE
Savoir-être qui se manifeste par la capacité de travailler avec d’autres, de manière solidaire, en contribuant au travail de l’équipe par ses idées et ses efforts.

ÉTABLISSEMENT (Québec)
Les établissements de formation professionnelle sont :
les centres de formation chapeautés par les commissions scolaires;
les établissements privés.
Les établissements de formation technique sont :
les cégeps;
les établissements privés subventionnés;
les établissements privés non subventionnés;
les écoles gouvernementales.
Ces établissements :
offrent les programmes d’études pour lesquels ils ont obtenu autorisation;
interviennent dans l’élaboration des programmes conduisant au D.E.P., à l’A.S.P. et au D.E.C.;
élaborent et offrent des programmes menant à l’A.F.P.
(seulement les établissements de formation professionnelle) ou à l’A.E.C. (seulement les établissements de formation technique). (MELS, 2005)

ÉVALUATION
L’évaluation se vit en cours d’apprentissage, du début à la fin de la formation. L’enseignant est appelé à repérer des indices de difficultés ou de réussite et à déterminer des occasions et des moments-clés d’observation et de vérification. La logique de l’enseignement a préséance au moment de la planification, l’évaluation en aide à l’apprentissage se situant cependant tout près, comme un temps d’information et de vérification de l’acquisition des savoirs liés à la compétence :
des savoirs et un produit;
un processus et un produit (inférence des savoirs);
un processus et des savoirs.
L’évaluation est le processus qui conduit à porter un jugement sur les apprentissages, à partir de données recueillies, analysées et interprétées, en vue de décisions pédagogiques et administratives. L’évaluation se vit en cours d’apprentissage, du début à la fin de la formation. (MELS, 2005)

ÉVALUATION (action mentale)
Appréciation dynamique de la pertinence des résultats de la compréhension et du raisonnement lors de la construction de représentations fonctionnelles dont le but est de résoudre les problèmes générés par la tâche professionnelle à réaliser selon un contexte particulier et un objectif spécifique à atteindre.

ÉVALUATION FORMATIVE
Mode d’évaluation de nature diagnostique dont la fonction essentielle est la régulation des apprentissages. L’élève qui a la confirmation qu’il évolue correctement dans ses apprentissages tout autant que celui qui reçoit le soutien dont il a besoin pour réussir, a une meilleure chance de maintenir sa motivation. (MELS, 2005)

ÉVALUER
L’évaluation est le processus qui conduit à porter un jugement sur les apprentissages, à partir de données recueillies, analysées et interprétées, en vue de décisions pédagogiques et administratives. (MELS, 2005)

ÉVÉNEMENT
C’est un fait ou un ensemble de faits probables obligeant la modification de la pratique de travail anticipée ou effective. Il est utilisé dans la formation comme déclencheur du besoin d’anticiper des situations de travail et d’adapter ses pratiques. C’est ce qui donne son sens dynamique à la tâche du professionnel dans une situation de travail. Il est constitué, entre autres, d’un lieu, d’un moment, d’une durée, de personnages, d’une péripétie  et d’un degré de formalité.

ÉVOCATION
Rappeler ses connaissances.

EXÉCUTANT
Personne qui réalise les pratiques requises à une tâche selon la situation de travail.

EXÉCUTION
Action qui échappe à la conscience et réalisée de manière automatique.

EXEMPLE
Les exemples peuvent être considérés comme des prototypes qu’il faut choisir en fonction du type et du niveau de base d’un groupe donné. Si nous souhaitons faire émerger une signification commune, nous aurons intérêt à la faire apparaître, à la concrétiser, pour la rendre accessible aux apprenants, en fonction des connaissances dont ils disposent à un moment donné.
Le but de l’exemple est de :
Multiplier ses expériences avec le savoir nouveau.
Servir d’instrument de la pensée pour faire exprimer et évoluer le savoir provisoire des apprenants.
Exprimer le savoir dans toute sa complexité et dans un contexte adéquat. (Barth, 1998)

EXPÉRIENCE
Ensemble des connaissances acquises par une pratique.

EXPERTISE
Ensemble des savoirs qu’une personne, apte à prendre des décisions, met au service d’une organisation ou d’une entreprise.

EXPLICATION
Donner à quelqu’un les moyens de comprendre. (Thyne, 1963)

EXPLICITER
Faire en sorte de rendre claire et précis.

EXPLIQUER
Faire ressortir de façon structurée la nature et l’interaction réciproque de liens complexes entre des objets ou des phénomènes.

EXPLOITER
Mettre les ressources en valeur pour en tirer profit dans ses actions.

EXPLORATION
C’est une occasion pour l’élève de saisir la pertinence de la compétence en relation avec le métier, de se mobiliser et de se mettre en projet. Au moment de la réalisation des activités d’exploration, l’enseignant est en mesure de présenter aux élèves la pertinence de la compétence dans le programme en continuité des compétences préalables et de celles qui vont suivre, et de l’inscrire dans la perspective de l’exercice du métier. Pour l’élève, trouver le sens de ce qui va lui être enseigné est nécessaire. (MELS, 2005)

EXPLORER
Réaliser des activités accomplies pour elles-mêmes, dans une perspective de découverte intuitive et de recherche de sensations.

EXPRESSION ORALE
Savoir-être qui se manifeste par la capacité d’utiliser la parole en adoptant un style et un ton adaptés à la personne et aux circonstances.

EXPRIMER
Traduire par le moyen du langage ses sentiments, ses opinions, ses préférences ou ses valeurs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 664 autres abonnés

%d bloggers like this: