Donner une formation n’est pas simple. Les recherches dans le monde de la formation permettre de comprendre de mieux en mieux le processus d’apprentissage des participants et par conséquent la mise en place de stratégies et de ressources plus efficaces selon ce qu’il faut faire apprendre et selon les caractéristiques des participants à la formation.

Il demeure, peu importe les découvertes, que la première chose que le formateur doit faire, lorsqu’il reçoit un mandat de formation, c’est de planifier cette formation. C’est la raison pour laquelle nous abordons cette trousse du formateur par cette voie.

Faire apprendre est une tâche complexe. Le défi est de rendre claires certaines actions indispensables à la réalisation d’une formation de manière pratique. Nous aborderons donc la formation par sa planification et par rapport aux cinq questions essentielles que devrait se poser le formateur :

  1. Qu’est-ce que les participants à la formation devront apprendre ?
  2. Qu’est-ce que les participants à la formation devront faire pour apprendre ?
  3. Qu’est-ce que je devrai faire pour faire apprendre ?
  4. Quelles sont les ressources qui seront nécessaires pour faire apprendre ?
  5. Combien de temps je dois consacrer à chacune des étapes de ma séance de formation ?

Finalement, une formation tourne autour de l’apprenant, du formateur, du contenu, des ressources et du temps.

Les fiches de références ne sont pas exhaustives. Il pourrait s’en rajouter selon les besoins et les questions qui pourront surgir tout au long de son utilisation, tout comme l’adaptation des outils didactiques. Il faut s’imaginer l’ensemble des instruments mis à votre disposition comme un coffre d’outils où chacune des composantes trouve son utilité selon les circonstances et les événements auxquels vous aurez à faire face dans les diverses situations de formation.

Pour vous aider à faire face à la première question qui touche le contenu de la formation, je vous proposons deux outils, dont la carte conceptuelle et la matrice de qualification des concepts. Ces deux outils vous serviront à déterminer le champ à couvrir de matière à faire apprendre selon les objectifs à faire atteindre et qui sont inscrit dans le programme. La carte conceptuelle vous permet d’identifier la quantité de sujets que vous devrez traiter et la matrice de qualification des concepts vous servira à déterminer la complexité des sujets dont vous allez traiter. Cela vous permettra de repérer deux difficultés auxquelles font face les participants dans une formation, c’est-à-dire la quantité d’information et la complexité des informations. Vous pourrez identifier, à partir de ces outils, les ressources et les stratégies que vous devrez mettre en place pour faciliter l’apprentissage.

La deuxième question tient au fait qu’il faut que les participants soient en action si nous désirons qu’ils apprennent. Les actions que doivent réaliser les apprenants sont en lien avec les objectifs de votre formation qui sont indiqués dans votre programme. Vous pouvez également ajouter d’autres actions qui vous sembleront nécessaires selon votre stratégie. Si vous désirez gagner du temps vous pourrez utiliser les outils que je propose c’est-à-dire, l’itinéraire des apprentissages, la fiche de travail, l’aide à la tâche et l’aide à l’activité d’apprentissage. Ces outils ont pour fonction de rendre tangible ce que vous demandez à faire aux apprenants. Le fait d’écrire les activités demandées et d’indiquer les consignes, le livrable, le contexte, les indicateurs de réussite, vous permet de gagner un temps précieux en plus de sécuriser les participants de la formation en leur donnant le sentiment qu’ils sont en contrôle sur leurs apprentissages.

La troisième question est étroitement liée aux deux précédentes. Vous savez ce que vous désirez faire apprendre et vous savez également ce que les participants à votre formation devront faire pour apprendre. Il s’agit maintenant de synchroniser vos actions à celles des participants. Les actions que vous allez faire sont de deux ordres. Elles sont en lien avec votre gestion de la formation ou en accompagnement aux apprentissages. Ce qui est en lien avec la gestion de la formation est spécifié dans le scénario de la formation. Le déroulement de votre formation y est indiqué ainsi que le déroulement des activités. Votre rôle est de faire en sorte de respecter au mieux ce que vous avez planifié. La deuxième partie de vos actions, celle qui touche à l’accompagnement aux apprentissages, est directement associée aux stratégies pour faciliter les apprentissages que vous allez déployer. Ces stratégies sont variées et sont sélectionnées selon l’objet à faire apprendre, les caractéristiques des apprenants et la finalité de la formation. Selon votre analyse de la situation de formation, vous déciderez de faire faire du travail individuel ou en équipe, de faire faire des présentations ou des études de cas, de faire fabriquer des affiches ou construire des représentations par les participants. La stratégie c’est comme à la guerre, c’est ce que vous mettrez en place et qui fera en sorte de gagner, c’est-à-dire de faire apprendre et d’atteindre le but de votre formation.

La quatrième question touche ce que vous devrez mettre en place pour faciliter les apprentissages, la réalisation des activités ou créer des conditions favorables aux apprentissages. Que ce soit votre montage Power-Point, les affiches, les cahiers d’activités que vous utiliserez, ce sont toutes des ressources. Les outils que je vous propose, et qui peuvent se décliner sous plusieurs formes, sont les aides à penser, les aides à se comporter, l’aide à communiquer et l’aide-mémoire. Plus les apprentissages seront complexes, plus vous aurez besoin de ressources. La stratégie que vous mettrez en place pourra se réaliser dans la mesure où vous déploierez les ressources nécessaires à leur réalisation. Il faut penser ici à des ressources pour les participants et non pas seulement pour le formateur. Une présentation Power-Point est généralement une ressource pour le formateur. Par contre, son contenu devrait être une ressource pour les participants. Comment faire pour que l’apprenant s’en rende compte? Tout est dans la stratégie et dans votre capacité à faire participer les apprenants à leurs apprentissages et d’éviter qu’ils demeurent passifs devant votre présentation.

Finalement, la cinquième question est celle qui nous permet de gérer le temps selon ce que nous avons organisé comme stratégie.  Il ne s’agit pas ici de s’encadrer de façon rigide, mais d’être en mesure d’agir sur ce qui se passe et de s’adapter. En établissant le déroulement de chacune des étapes d’une séance de formation, vous serez en mesure d’offrir une formation de qualité qui sera à la satisfaction de vos participants, de vos clients et surtout de vous.

About these ads