Ma revue TECHNIGOGIE existe depuis deux ans. C’est une revue qui a pour but d’aider les enseignants en formation professionnelle et technique dans leurs pratiques d’enseignement. Elle paraît deux fois par année et est présentement entièrement financée par mon centre de recherche. Notre objectif est de présenter, deux fois par année, des réflexions et des pratiques innovatrices en didactique professionnelle. Nous venons de rendre disponible la dernière édition qui traite du savoir être professionnel.

Cette revue désire s’adresser aux enseignants et formateurs en formation professionnelle institutionnelle ou en entreprise. Elle se veut un moyen pour échanger et faire connaître l’aspect particulier de l’apprentissage d’une compétence professionnelle.

L’apprentissage d’une profession est différent en 2010 de ce qu’il était il y a 20 ans au Québec. Il ne s’agit plus seulement de faire, mais d’être en mesure de défaire et de refaire. Il faut pouvoir adapter ses pratiques professionnelles aux contextes humain, social, professionnel, technologique et économique, c’est ce que l’on peut appeler l’adaptabilité, la polyvalence et la productivité. L’un des indicateurs importants de la compétence d’un individu est sa capacité à s’adapter.

Faire des liens, comprendre, raisonner, évaluer les éventualités et décider font maintenant partie des actions mentales qui s’ajoutent aux traditionnelles actions motrices, trop souvent identifiées comme une caractéristique prédominante de la formation professionnelle.

Bienvenue à cette cinquième parution de Technigogie qui traite des difficultés et des pistes de solution avec le savoir-être et l’apprentissage d’une profession dans le contexte du développement de la compétence professionnelle.

La communication d’une information propre à la réalité de la formation professionnelle est un premier moyen pour se parler, se comprendre et ainsi faire avancer la science de l’apprentissage d’une profession.

Bonne lecture

About these ads